Mot de passe ou indentifient perdu ?
Se Connecter
banniere Menu
Album
Nouveau

week-end la visteniere

Saison 2018
4 photos
25-06-2018-1529915740-4.jpg
25-06-2018-1529915740-2.jpg
25-06-2018-1529915739-1.jpg
25-06-2018-1529916074-0.jpg
Album
Nouveau

les 2 amants

Saison 2018
4 photos
20-05-2018-1526802738-0.jpg
20-05-2018-1526802762-0.jpg
20-05-2018-1526802681-0.jpg
20-05-2018-1526802711-0.jpg
Album
Nouveau

la renardiere

Saison 2018
7 photos
30-04-2018-1525075779-3.jpg
30-04-2018-1525075779-2.jpg
30-04-2018-1525075779-1.jpg
30-04-2018-1525075780-4.jpg
Album
Nouveau

la déjantée - Grand Quevilly

Saison 2018
7 photos
15-04-2018-1523818880-0.jpg
14-04-2018-1523686583-0.jpg
15-04-2018-1523818932-0.jpg
15-04-2018-1523818905-0.jpg
News

Holydays on ice... sans glace

Louviers
03 Mars 2018
Image de la news

Le défi que devait faire face aujourd’hui nos valeureux vététistes était de rester sur leurs montures. Il est vrai que la météo de ces jours derniers avait rendu des passages très glissants. A tour de rôle, nos braves gladiateurs se battaient avec la nature pour souvent se résoudre à embrasser la France. Même les pneus de tracteur de Linlin n’opposaient pas de résistance à ce sol hostile. Pouêt-Pouêt a été élu « gazelle du jour » car il passait ces sols glissants avec plus de facilité que tout le reste du groupe.

Sur le passage délicat du pont du chemin de fer d’Acquigny, c’est à ce moment-là que nous apprenions de la bouche de Roro, qui avait beaucoup de mal à franchir, avec son vélo XXL, des barrières posées à travers de ce pont,  que Greg et Linlin avaient des vélos de nains (!!!???) car eux deux étaient passés sans soucis.

A travers une discussion en roulant, Pouêt-Pouêt nous ajouta, avec une aisance déconcertante, un nouveau mot à la langue française.  Donc petite astuce, Si un jour vous deviez décrire une maison qui n’a pas d’étage, utilisez le mot « tout-pied » à la place de « plain-pied »  cela donnera à votre conversation une élégance sans égale.

Coucou à LELLETTE

Bisous à tous nos lecteurs

Album
Nouveau

la marasse

Saison 2018
2 photos
25-02-2018-1519548604-1.jpg
25-02-2018-1519548604-0.jpg
News

les trois mousquetaires

La Bouille
17 Février 2018
Image de la news

en cette belle journée d'hiver à la bouille nous n'étions que trois mousquetaires .

pouetathos, edfportos et electroaramis. Après une longue ligne droite en bord de seine encore bien haute nos trois vaillants escrimeurs attaquent la montée vers la profonde forêt aux sangliers.

Une scélérate branche vint à se glisser dans le dérailleur de pouetathos et contraint nos bretteurs à un bricolage de fortune.

le terrain est bon , ni trop gras ni trop sec, les chemins s'enchainent grâce à l'improvisaton d'edfportos et nous finissons par nous perdre !!!

mais notre sens de l'orientation avec le soleil nous ramène vers l'ouest et après moult montées et descentes dignes de moto cross nous revoilà en terrain connu.

petit problème quand même , nous sommes enfermés dans l'enceinte de reserve de chasse ; comment en sommes nous arrivés là ? mystère car nous n'avons franchi aucune barrière.

bref pour en sortir il faut franchir la clôture electrifiée et notre edfportos en fait l'experience en prenant une petite chataigne dans la main pour avoir essayé de tester la clôture.

comme d'habitude l'adversité ne rebute point nos trois compères qui choisissent un passage adéquat et balancent leur vélos par dessus l'enceinte,

puis vient le délicat  franchissement des fils electrifiés dont nous venons à bout en utilisant deux morceaux de bois comme écarteur.

Tout rentre dans l'ordre et le retour se fait dans une lumière de soleil couchant digne des plus beaux tableaux d'impressionistes.

un long sprint sur la fin pour attraper le bac avant qu'il ne reparte et la sortie se termine par un petit apéro offert par edfportos dans son superbe camping car avec lequel il est venu et qu'il souhaite baptiser en cette occasion.

à bientôt pour de nouvelles aventures ...

Album
Nouveau

la bouille

Saison 2018
6 photos
19-02-2018-1519036525-3.jpg
19-02-2018-1519036525-4.jpg
19-02-2018-1519036525-2.jpg
19-02-2018-1519036525-1.jpg
News

la montée infernale

Orival
10 Février 2018
Image de la news

Sous un beau soleil, nous voilà reparti pour une toute nouvelle aventure. Le président est là ainsi que ces ministres de la communication et du budget, accompagné de 2 secrétaires d’états l’un chargé du développement nucléaire et l’autre de la conservation des instruments de musique .

Le président aujourd’hui a emmené avec lui un orchestre symphonique c’est-à-dire que, quand il freine, il réveille tous les lapins, chevreuils et sangliers. Ils cassent également les oreilles de son gouvernement. L’explication donnée par notre président serait une purge de freins faite avec de l’huile minérale à 18 euros les 100 ml !!! cela est bien étrange n’est-ce pas ?

Au pied d’une cote, le président organise une course entre les 3 électriques et les 2 non électriques. Pouêt-Pouêt, trop occupé à ranger dans son sac une pompe récupérée sur le parcours ne participera pas à cette course. Le départ est donné à Greg et 2 minutes plus tard, c’est le départ des électriques. Départ sur la roue arrière des électriques car il faut absolument rattraper Greg sinon j’vous dis la joie de ce dernier. Rapidement, le président laisse tomber l’affaire. Roro et Linlin sont au taquet. Greg est en vue. Linlin remet une tranche nucléaire en service qui fait craquer Roro et qui déclenche une véritable tornade quand il double Greg.

Le retour sous la pluie sera marqué par la disparation de Roro du groupe, forcé de s’arrêter car son bras oscillant se desserrait.

Ainsi se termine cette aventure de 30 km avec 620 mètres de dénivelé

Coucou à LELLETTE

Bisous à tous nos lecteurs

News

et de trois...

Orival
13 Janvier 2018
Image de la news

Il fallait s’y attendre, notre Père Noël est reparti dans son village, tout là-haut en Laponie. Mais avant d’entamer son voyage, il laissa au VTT Elbeuf un nouveau personnage qui le remplacera pendant son absence. Nous voilà donc avec  LINLIN-EPR, un lutin écrivain électrisé qui aura pour mission principale de faire souffrir Choubacagrég.

Nous voilà partis avec ses personnages aux noms bizarres et qui sont aujourd’hui Pouêt-Pouêt, Roronucléaire, Choubacagrég, ClioRS-engie et Linlin-EPR.

Notre guide est bien sûr le roi de cette forêt magique mais qui est, on le voit bien dans son regard, très inquiet sur le déroulement  de cette sortie face à cette armée nucléaire. Son seul espoir est de ne pas se faire griller par Pouêt-Pouêt en super forme en ce moment.

Première côte, première scène de drame. Choubagreg décide de prendre la tête (même pas peur !!) accompagné des 3 électriques. L’intelligence de Pouêt-Pouêt est de rester loin du massacre annoncé.  Je ne vous raconte pas dans quel état est arrivé Choubacagrég, 30 minutes après Linlin-EPR, au sommet de cette difficulté. En pleurs, crachant ses poumons et défiguré par l’effort, Choubacagrég rumine sa vengeance.

Cette vengeance c’est ClioRS-Engie qui en sera la victime sur la fin du parcours. Connaissant très bien son royaume, Choubacagrég masqua un passage étroit à ClioRS-Engie qui sorti de la trace et tomba dans un fossé. Bien sûr l’armée nucléaire n’apprécia pas ce geste de lâche et cela promet de belles bagarres  sur les prochaines confrontations.

Dédicace spéciale à LELLETTE, fidèle lectrice de ces news

Bisous à tous nos lecteurs

News

leçon de mécanique

La Marasse
06 Janvier 2018
Image de la news

Pour cette sortie, Maitretoutou nous avait organisé un atelier « réparation d’une chaine ».

Au lieu de rendez-vous nous retrouvons Pouêt-Pouêt, le roi Choubacagrég, Roronucléaire, Legagaktm et le Père Noel. Il nous manquait Maitretoutou. Le Père Noel lui envoya un message par pigeon voyageur qui lui répondit qu’il arrivait, retardé par des ennuis de casse de chaine.

Le groupe s’élance dans la joie rythmé par les jeux de mots de Choubacagrég et Legagaktm (quelle est la différence entre un vase et un edog?). Après 1km, Maitretoutou cassa sa chaine. Rien n’y fait. Ni les attaches rapides (qui ne sont pas rapides du tout à monter), ni la pince CGT de Pouêt-Pouêt. Il faut dire que la chaine était un état indescriptible. Apres 1 heure de bricolage, bon an mal an, Maitretoutou nous quitta pour repartir directement chez lui.

Ensuite, le groupe traça son chemin en passant par le chêne Tabouel, lieu de pélerinage et de souffrance pour Choubacagrég.

Dans la côte de Tôtes, Choubacagrég nous pose une mine. Roronucléaire le poursuit. La bagarre est rude.  Choubacagrég réussira à gagner le sommet le premier en se mettant dans un état de surpulsations destructrices.

A 1km de la fin du circuit, Legagaktm crève. Comme la nuit tombe, Le groupe décida de le laisser seul en proie aux chevreuillosses et aux sangliosses.

Album
Nouveau

orival

Saison 2017
1 photo
31-12-2017-1514731612-0.jpg
News

petite histoire du nouvel an

Orival
30 Décembre 2017
Image de la news

Bonjour les petits enfants, je vais vous raconter une belle histoire de fin d’année…

Nous retrouvons aujourd’hui notre Père Noël et ses lutins dans la forêt magique d’un royaume où règne le roi Choubacagrég, fils de Yoda et de la princesse Leia,  roi surtout connu par son obstination à ne reconnaitre aucune autre forêt que le sienne.

Aujourd’hui ce royaume était plus que d’habitude magnifique. Apres plusieurs jours de pluie, cette forêt était devenue brillante, boueuse et glissante. Une impression féerique d’une terre qui tremble sous vos pneus et sur laquelle on a du mal à s’y tenir debout. C’est pour cela que notre lutin EDF, devenu le nouveau Troll du groupe, se retrouva d’innombrables fois à embrasser la terre du royaume.

Le roi Choubacagrég promena le père Noel et ses lutins EDF, MAITRETOUTOU et JUJUPORTECAILLOU, dans des chemins inconnus de tous, même de lui. Tout à coup, Le père noël s’arrêta, regarda autour de lui, sentant un danger proche du groupe. Il parla très fort le starwarsien (la langue du Royaume de Choubacagrég) et un monstrueux sangliosse sortit d’un roncier. Tout le groupe, effrayé et épuisé de cette promenade, rentra le plus vite possible chez lui.

Ils s’embrassèrent et se souhaitèrent une nouvelle bonne année de VTT.

Voilà les enfants la belle histoire de fin d’année.

Album
Nouveau

la boue troude 2017

Saison 2017
8 photos
23-10-2017-1508752199-4.jpg
23-10-2017-1508752199-3.jpg
23-10-2017-1508752199-2.jpg
23-10-2017-1508752199-5.jpg
News
Nouveau

la boue troude2017

bourgtheroulde
08 Octobre 2017
Image de la news

Hello

Avec un peu de retard , une petite news sur la boue troude 2017. 4 courageux au petit matin frais partirent sur les chemins de la forêt de la londe pour une randonnée de 45kms. Le jour se lève à peine , l'humidité est partout.

 Terrain relativement sec ,pas de boue cette année encore. Première partie jusqu'au ravitaillement des 15kms roulante sans grande nouveauté. Nous voilà tous les 4 au ravito.

 Puis la deuxième partie entre 15 et 30kms; là que du bonheur , nouveau tracé, greg s'en donne à coeur joie et attaque comme un malade, nous perdons nos collègues thierry et stéphane et je m'accroche grâce au vélo electrique.

Largué dans les parties sinueuses et techniques je reviens toujours dès que la relance est possible. A ce petit jeu Greg enrage et s'use.

Nous arrivons alors au ravito du 30eme KM. train d'enfer 15km de moyenne environ.

la dernière partie les 15 derniers kms restent plus classiques et nous retrouvont les randonneurs du 15 et du 30kms ce qui ne va pas sans des soucis de bouchons et de dépassements délicats.

mais bon c'est une rando et la bonne humeur reste de mise.

Nous voilà enfin au terme de cette rando toujours sympa et bien organisée.

autour de 3heures pour ces 45kms pour les premiers d'entre nous pas plus d'un petit quart d'heure pour les autres.

A l'année prochaine pour de nouvelles aventures !!!

voir les photos sur l'album car pas pu les mettre dans la news ????

News
Nouveau

Xtrem VTT Normandie 2017

amaye sur orne
10 Septembre 2017
Image de la news

Salut tout le monde

Aujourd’hui gros défit !!
Finir l’Xtrem VTT Normandie 100KM. Première fois pour moi donc je suis arrivé au rendez-vous bien entrainé mais avec des doutes sur comment ça va se passer.

Mon périple commence à 5h30, mon réveil frown puis la route jusqu’à Amayé-sur-Orne. Premier rebondissement, Greg m’appel pour me dire qu’il avait oublié ces gourdes… comment dire… Greg tu es un boulet !

Bon arrivé sur place je rejoins Greg on prend nos plaques de VTT tranquillement puis on se préparer. On revient au niveau du départ et Greg me dit que le 100km est en train de partir... Oh merde je ne suis pas sur la ligne pour partir, bon je me dépêche et j’arrive à me caller dans les derniers du peloton… Greg, lui fait le 65km (Quel faible).

Je me dis déjà qu’à la première cote je vais être bloqué par du monde... donc tant pis je laisse tomber mon plan qui était de démarrer doucement, je mets les Watts sur le première 20km avec un dénivelé correct. Sa double de partout je remonte, remonte et remonte plein de personne jusqu'à être dans un groupe qui roule bien. J’arrive au premier ravito très rapidement, étonné je regarde la montre qui me dit 19,5km pour 1h. En descendant du VTT ça se ressent, les jambes sont déjà lourdes. Bon tout le monde prend un bon petit ravito avec des organisateurs vraiment sympa.

Je décide de ne pas trainer pour ne pas refroidir et pour ne pas gâcher l’effort que j’ai fournis. Et là les problèmes commencent, la chaine qui déraille à chaque fois que je change de plateau. Bon on change plus de plateau, je verrais le problème plus tard.

Mais quand je parle de problème on peut aussi parler du terrain. Pour vous donner une idée, environ 400 mètres de dénivelé positif en 15km sur des chemins humides. Bon en gros on a eu le plaisir d’avoir deux bonnes cotes avec une bonne épaisseur de boue et de la technique. Mais quand je parle de boue, je parle de bonne boue, celle qui s’enfonce de 10 cm quand tu mets un coup de pédale. Bon ne s’était pas si horrible que ça, vue qu’il y avait une bonne décente technique avec des petits sauts, des passages de marche, en résumé du bonheur. Bon autant vous dire qu’arrivé au ravito du 35km je commence à avoir des doutes sur ma capacité à finir les 100km en bonne condition.

Quoi qu’il en soit on prend tous a mangé et moi comme au premier ravito je repars très vite. Les kms suivant se passe bien, des cotes dures, des décentes techniques mais pas trop, tous les ingrédients pour se faire plaisir, même si à chaque cote j’ai l’impression que les jambes vont me lâcher. Les kms défilent les ravitos aussi. Je me suis arrêté deux fois pour aider des personnes. J’ai fais ma Bonne Action de la journée laugh .

Donc 40, 50, 60 km et on arrive dans une partie vraiment technique des décentes de roches avec des épingle à cheveux, des racines, décentes à pique, des arbres, que du régale. Toutes les personnes que je croise sont à pied, sens trop réfléchir je passe sur le vélo, en y réfléchissant un peu plus je ne serais jamais passé si j’avais mon cerveau branché.

70éme km ravito qui fait du bien à 12h45, donc comme aux autres ravitos tout le monde mange, mais vue l’heure je reste un peu plus longtemps pour manger et évité la fringale. Les organisateurs me disent que je suis dans les premiers du 100km, étonné ça me donne le sourire mais les jambes on bien subis déjà. Et oui ça commence a chauffé dur et à piquer à chaque cote...

Bon je repars et BIM une cote juste après le ravito... Je me suis écroulé, mais jambes me lâche… rolala quelle galère il me reste 30km à faire… mais un jour une personne bien veillant m’a dit LA DOULEUR C’EST DANS LE TETE !!! je fini la cote temps bien que mal... Je prends mon temps en haut et tourne bien les jambes en gardant un bon rythme. Croyant ne plus avoir de ravito je remange correctement. Les cotes s’enchaînent mais elles ne sont pas trop violentes. Malgré le fais que je n’avance pas très vite je double quand même beaucoup de personne donc je commence à encourager tout le monde à faire des blagues avec tout le monde (on fait ce qu’on peut pour passer la douleur).

 Et 10 à 13 km plus loin, surprise le dernier ravito apparait comme une péninsule.

Bon là je ne fais pas le malin je prends ce qu’il me faut pour reprendre des forces. Et je repars vite. Et miracle les jambes reviennent. Il me reste entre 16 et 18 km. Quitte à finir mal autant tout donner. Donc c’est partie on remet deux dents de plus et j’envoie tout ce que je peux jusqu’au bout. Les kms défiles les jambes répondes de mieux en mieux.  Il y a quelqu’un qui prend ma roue donc j’en remet une couche, 8 km plus loin il lâche ahah devil les derniers kms sont que du bonheur. Les chemins sont extra, que des singles track.

Je fini l’Xtrem en force. Et Greg tu as fait quoi ? Bah Greg il a fait le 65km avec beaucoup de bouchon. Mais il a fait une bonne rando wink il a aussi retrouvé quelque bonne sensation.

En résumé 100km c’est dur mais pas insurmontable et l’Xtrem c’est que du bonheur avec une telle organisation de parcours. Et par chance nous n’avons pas eu de casse sur le VTT.

 

 

                            

A la prochaine pour de nouvelle aventure